Alain Corbellari

Les mondes du Concombre masqué

page précédente * * * Page 4 * * * page suivante

table des matières

Les personnages (suite)

 

3) Au delà de la notion de personnage.

 

Chez Mandryka, tout se mélange. L’espace devient temps, le temps devient personnage et les objets s’animent. L’analyse des personnages pourrait s’étendre à l’infini si on considérait comme personnage tout ce qui parle ou simplement bouge. Le soleil converse avec le concombre, ainsi que le réveil, la borne kilométrique, les nuages, son reflet ou même son ombre. Il faudrait aussi mentionner la série bizarre d’animaux plus ou moins informes qui l’entourent et dont le compte représenterait une gageure.

 

Le thème du double est également fort complexe. L’inversion reflet-héros est un thème souvent évoqué et qui dépasse de beaucoup l’analyse simple des caractères. J’en reparlerai à propos du rêve.

 

Autre personnage complexe : le cerveau du Concombre qui est à la fois son double et un personnage indépendant, petit vieillard irascible et orgueilleux. Dans « Tous dans le bain » (tome 2, « Le Retour »), lui et le Concombre sont carrément des personnages différents : ils se parlent en un dialogue qui, beaucoup plus que celui du corps et de l’intellect, est celui de deux amis obligés de cohabiter. Le cerveau a un corps : on le surprend en train de prendre une douche, « lavage de cerveau » pris au pied de la lettre, dans la droite ligne de l’humour si particulier de Mandryka, de même que le Concombre réfléchit indépendamment de son cerveau.

La relation problématique du Concombre avec Archimède Cruchon, son cerveau (tome 3 - "Le Retour ", pages 24 à 28)

 

page précédente * * * Page 4 * * * page suivante

table des matières

 Notes: