Alain Corbellari

Les mondes du Concombre masqué

page précédente * * * Page 28 * * * page suivante

table des matières

Le dessin (suite)

 

2) Un univers protéiforme

 

Dans cet univers du délire, les objets se transforment d’une case à l’autre. Dans « Deux éléphants dans un pantalon » (tome 2 « Le Retour », page 32 et 37), le livre que lit le Concombre s’intitule successivement : « Comment lire au lit », « Comment ne pas pousser », « Ma vie dans les frites » et « Le petit écho de la mode »[28].

« Comment Lire au Lit » et « Comment ne pas Pousser »
« Ma Vie dans les Frites » et « Le Petit Echo de la Mode »
« Le Retour du Concombre » page 32 et 37

De même, le tableau figurant une cible représente ensuite de la neige et celui qui montre des clous devient « pluie ».

« Cible » devient « Neige » et «Clous » devient «Pluie »
« Le Retour du Concombre » page 32 et 35

On pourrait ici faire un parallèle avec l’état d’esprit du Concombre : dans la première case (flèche et cible), on voit la surprise du Concombre et dans la seconde (neige et pluie) il est décidé à en finir avec ses éléphants. La plupart du temps, néanmoins, ces changements ne sont là que pour montrer que le dessinateur a plein pouvoir sur son univers.

 

page précédente * * * Page 28 * * * page suivante

table des matières

 Notes:



[28] Ce dernier titre serait-il un clin d’œil au Belge Henri Michaux, auteur de La vie dans les plis ?