Alain Corbellari

Les mondes du Concombre masqué

page précédente * * * Page 29 * * * page suivante

table des matières

Le dessin (suite)

 

3) La fioriture

 

C’est également sous cet angle-là qu’il faut voir l’apparition inopinée d’animaux ou d’objets bizarres dans les dessins. Ces apparitions absurdes provoquent le rire et participent au dépaysement. En page 20 du tome 4 (La Vie Quotidienne), dans « Le Grand Jour », le Concombre vient de renvoyer tous les autres personnages et réfléchit au travail du dessinateur « toute cette foule de bestioles plus ou moins bien dessinées (sic !), à la fin, ça lasse ».

« Toute cette foule de bestioles plus ou moins bien dessinées, à la fin, ça lasse ! »

Une fioriture ne tarde d’ailleurs pas à revenir sans cesse dans les cases. Elle est bientôt éliminée par le Concombre De même, quand il y a un grand secret à entendre (tome 4, page 32 ; tome 3, page 19 ; tome 5, page 4), les animaux accourent de partout pour écouter.

« Une fioriture, ça ne tarde pas à revenir sans cesse. »
« Quand il y a un grand secret à entendre... »
« ...les animaux accourent de partout ... »
« ...pour écouter. »

La fioriture fait partie intégrante du monde du Concombre et on ne peut pas l’enlever. Sa logique n’est pas la nôtre, elle n’en est pas moins à toute épreuve.

 

page précédente * * * Page 29 * * * page suivante

table des matières

 Notes: