Alain Corbellari

Les mondes du Concombre masqué

page précédente * * * Page 30 * * * page suivante

table des matières

Le dessin (suite)

 

4) Le rôle des couleurs

 

Les couleurs sont mises tantôt à la craie grasse et tantôt à la gouache. Les ambiances qu’elles créent sont plus ou moins travaillées. En général, elles sont assez vives : les aventures du Concombre laissent dans l’œil une impression de gaîté colorée tout à fait jouissive. Mandryka affectionne les fonds en dégradés et les grands contrastes de couleurs franches.

 

On notera pourtant l’insistance sur le rouge dans le tome 3 (Maître du Monde)  : les pages 15 et 22, qui sont respectivement celles de la prise de conscience et du départ de l’ambition du Concombre, donc deux pages capitales, sont baignées d’une atmosphère rouge, couleur du sang, préfiguration de l’incident de la page 37 (15 + 22), où le Concombre croit qu’on lui a crevé l’œil alors qu’il ne s’agit que d’une tomate mûre. Le turban du Maître du Monde est rouge également. Finalement, cette insistance ne nous étonne pas : le rouge est bien la couleur du pouvoir et aucun pouvoir ne peut s’établir sans la force. Le rouge est d’ailleurs aussi la couleur du costume du Patatoseur.

« Le rouge est bien la couleur du pouvoir et aucun pouvoir ne peut s’établir sans la force. »

C’est dans « Le Grand Jour » que les recherches sur la couleur vont le plus loin. Ici, il n’y a aucun doute sur son rôle symbolique. Les mouvements importants se distinguent immédiatement par leur coloration chaude, d’autant plus vive que le mouvement est violent. Ces cases-là sont quasiment monochromes, personnages et objets changeant aussi de couleur (par exemple dans la 3eme case de la page 17). Elles donnent à la planche un dynamisme qui les fait repérer immédiatement.

« Le Grand Jour » - 3eme case de la page 17

Parfois aussi, seule une partie de la case (le personnage principal par exemple) change de couleur pour bien le différencier de ce qu’il est dans les cases voisines (deuxième case de la page 27).

« Le Grand Jour » - 2eme case de la page 27

À l’inverse, le bleu signale un assagissement, une chute soudaine de tension (septième case de la page 33).

« Le Grand Jour » - 7eme case de la page 33

On remarque aussi dans cette histoire, le rôle important du gros plan, mis également en valeur par la couleur (dixième case de la page 35).

« Le Grand Jour » - 10eme case de la page 35

 

page précédente * * * Page 30 * * * page suivante

table des matières

 Notes: